Les Destructeurs – Shaunarse (suivi de) London

Deux pages pour rattraper la semaine dernière où j’étais malade.

D’ici quelques semaines, je devrai commencer le financement participatif pour Les Destructeurs. C’est un sacré travail de se retrouver à tenir toutes les manettes, ça fait découvrir pas mal d’aspect du métier… La fabrication du livre et ses termes techniques, la gestion de l’envoi du livre qui va occuper 1/5ème du prix du livre voire plus. Pour l’instant, j’imagine que 25€ (frais de port à 6€ compris) serait un prix décent : ce sera une couverture toilée avec un fer à doré pour l’illustration, le dos et la 4ème de couv. C’est certes un peu cher mais ce sera un beau livre. Qu’en pensez vous? J’ai vraiment besoin de votre avis, pouvez vous dépenser une somme pareille pour un livre de 96 pages?

 

LD-P10

 

LD-P11

 

Two pages to compensate last week episode, I was quite sick.

In a few weeks, I will launch the crowdfunding operation for The Destroyers. It’s a hell of a job, handling all the steps of the making of a book… the making itself with all its technical aspects, managing the right way to send it to the readers which will cost 1/5 of the price and maybe more. Right now, I guess that 25€ (shipping included) is a decent price : the cover’s going to be a toile with gold illustrations and titles. It’s quite expensive but it’ll be a beautiful book. What do you think about it? I really need your advices on this, can you spend that much on a 96 pages book?

 

LD-P10-english

 

LD-P11-english

Dédicace – Jap’in Tarn

Je serai à Mazamet au palais des congrès ce dimanche 26 Octobre pour le festival Jap’in Tarn. J’espère vous y croiser!!

J’apporterai les premières pages de Les Destructeurs d’ailleurs. Ce sera plus agréable de les lire sur du papier, n’est ce pas!

Les Destructeurs – Prologue 2

(English translation at the bottom)

 

L’émission Arch Reports nous offre trois interviewes fort intéressantes.

Si vous n’arrivez pas à lire les textes (le format étant inférieur au format final), je vous recommande d’ouvrir les images dans un nouvel onglet.

 

P4 french P5 french P6 french

The Arch Reports Show brings us three very interesting interviewes.

If you can’t read the texts (the book size will be bigger than this), I recommand to open the pictures in a new tab.

 

P4 english

P5 english

P6 english

Les Destructeurs – Prologue 1

(English translation at the bottom)

Tous les mercredis, retrouvez les premiers chapitres de Les Destructeurs ici même !! Aujourd’hui, le premier prologue.

 

Les destructeurs, P1 francais Les destructeurs, P2-3 francais

 

Crédits : version anglaise par Elisabeth Neveu et mon seigneur David Carden. Texte de Jean-Vincent Jacq. Illustrations de François Amoretti.

 

English Translation

 

Every wednesdays, read the first chapters from The Destroyers, right here !! Today, the first prologue, below the french version. (The episodes are in english, the final book will be in english too)

 

The Destroyers, P1 english The Destroyers, P2-3 english

 

Credits : English version by Elisabeth Neveu and me Lord David Carden. Text by Jean-Vincent Jacq. Illustrations by Francois Amoretti.

Collective Four Horsemen

logo Four horsemen

Nous sommes des gens sérieux et nous travaillons professionnellement. Depuis quelques temps, il nous est apparu difficile de nous exprimer correctement dans nos créations en passant par le réseau dit « conventionnel ». Nous avons donc décidé de nous regrouper sous un même collectif, Four Horsemen, nous qui avons des liens picturaux et amicaux très forts. Nos thèmes se croisent, notre façon de travailler est soignée et pointilleuse, nos univers sont riches et nous voulons les partager avec ceux qui les apprécient. Vous donc.

 

Nous sommes :

 

Lostfish,
Alexandra Banti,
Messalyn,
Nella Fragola,
– Francois Amoretti.

 

Notre collectif, Four Horsemen, existe depuis quelques mois et sous son regard maternel naitront nos futurs projets : bandes dessinées, artbooks, livres illustrés, photographies, vidéos. Pour commencer.
Vous pouvez retrouver nos actualités respectives sur nos sites et blogs.

 

En ce qui me concerne, vous devriez commencer à voir venir Les Destructeurs en pré-publication ici-même et ce, dès cette semaine. Shauna, jeune femme anglaise, étrange qui se retrouve à provoquer l’apocalypse. Il y a encore bien d’autres projets en cours mais tant qu’ils ne se concrétisent pas, je préfère garder le silence. 😉
A très vite donc, et avec Shauna!!

 

 

We are serious people and we are professionals. For a while now, it occured to us that that it harder and harder to express ourselves trough our creations in the « conventional » network. So, we decided to assemble under a shared collective, Four Horsemen, us who have pictural and friendly strong links. Our themes cross eachothers, our way of working is punctilious and neat, our universes are rich and we wish to share with you who appreciate them. Yes that’s you.

 

We are :

 

Lostfish,
Alexandra Banti,
Messalyn,
Nella Fragola,
– Francois Amoretti.

 

Our collective, Four Horsemen, exists for few months now and under its maternal gaze should come to life our up-coming projects : comic books, artbooks, illustrated books, photographies, videos. For a start.
You can follow our respective news on our web sites and blogs.

 

In my case, you should read the pre-publication of The Destroyers here on this blog. Starting this week.
Shauna is a strange english girl who is about to start the apocalypse. There’s many other projects but I prefer to remain quiet until I have confirmation of their where-abouts. 😉
See you soon then ! With Shauna!! (in english too btw)

Les Destructeurs – TEASER

Voici le premier clip, le teaser, pour mon projet Les Destructeurs. Le thème est l’attente, l’attente que les premières pages arrivent. Elles seront pré-publiées ici même sous très peu.

La musique est de Vita Noctis et de Portal. L’héroïne, Shauna est interprétée par Nella Fragola.

 

Here the first video, the teaser, for my up-coming project The Destroyers. The theme is about waiting, waiting for the first pages of the comic to come. They’ll be pre-published here, under short notice, hopefully.
The music is from Vita Noctis and Portal. The heroin, Shauna is played by Nella Fragola.

About some tweed?

Bien s’habiller pour moi, c’est comme faire du yoga pour certains : se sentir bien, une façon de vivre.

Being well-dressed for me, it’s like doing yoga for some : feeling well, a way of life.

 

Victoria street

(Click on the pictures to enlarge them!)

 

Avec mon amie et soeur d’arme, Messalyn, on s’est amusé à refaire les 7 pêchés capitaux et on a glissé la Laideur au milieu. C’est exactement ça, la laideur devrait être condamnable! Et pourtant les GAP, H&M et autres fleurissent et s’enrichissent. Mais, me diriez-vous, on n’a pas tous les moyens d’aller ailleurs. Et moi de vous répondre, je n’ai pas les moyens non plus, je vous assure qu’être illustrateur ne paye pas bien et parfois pas (remercions au passage les mauvais payeurs et ceux qui pensent que c’est un plaisir de bosser gratuitement pour eux). J’économise et je prends le temps : Je ne dois avoir que 5 tenues en 12 ans que je m’adonne à cette passion.

 

With my friend and sister-in-arms, Messalyn, composed 7 new deadly sins et we slipped the Uglyness inside. That’s it exactly, Uglyness should be condemned! And we still get more and more Gaps and H&Ms. But, as you could say, we don’t have the money to go somewhere else. Et I will answer, I don’t have any money too, I assure you that being an illustrator doesn’t pay well and sometimes not at all (let’s take the opportunity to thank these awful payers and the ones who think taht working for them for free is a pleasure). Well, I save and take my time : I’ve been passionated about this fashion for 12 years and i only have clothes to do 5 outfits.

 

walker slater

 

Il y a peu, je suis allé à Édimbourg, en Écosse (aujourd’hui a lieu le référendum pour l’indépendance d’ailleurs. Cet article ne tombe pas du ciel), ce voyage a été un coup de cœur phénoménal : c’était comme rentrer chez soi. En mieux. Mais soit, je ne vous propose pas un récit touristique et j’en viens au fait. A Édimbourg se trouve la (les!!!) boutique Walker Slater. Je rêve de tweed le jour, la nuit, au travail, dans ma cuisine (je cuisine, j’aime bien), quand je vous parle. J’en ai quelques pièces difficilement trouvées en France ou sur internet à des prix défiant l’imagination (des pièces bien taillées, entendons-nous bien). Et j’économisais depuis belle lurette (je n’avais toujours pas assez à mon dernier voyage londonien) et cette fois-ci, oui cette fois-ci j’avais ce qu’il me fallait.

 

walker slater

 

A bit back, I went to Edinburgh, in Scotland (today’s the referendum pour the independance by the way. This post is not out of the blue), that trip has been phenomenal and I felt in love : it was like going back home, in better. But either, I don’t want to write my tour review and I come to the point. In Edinburgh, there can be found the Walker Slater shop(s!). I dream about tweed day, night, in my kitchen (I cook, I like it), when I talk to you. I have few clothes made of tweed found in France or on the internet but at terrible prices (they’re well-tailored, let’s be square about that). And I was saving for quite a while (I didn’t have enough at my last trip to London) and this time, yes this time I had enough for what I wanted.

 

walker slater

 

Pour moi, être chez Walker Slater, c’est faire du yoga à Disneyland tout en écoutant la douce musique des Dr. Butler’s Hatstand Medecine Band ou de Drew Nugent ou encore Patricia Hammond. Il était difficile de garder sa dignité dans un lieu aussi extraordinaire dont le personnel tout bienveillant et agréable a été aux petits soins avec moi. Je suis resté deux heures et demie, j’en suis sorti avec un costume trois pièces en tweed et quelques broutilles. Je suis aussi passé dans la boutique femme où j’ai été accueilli par l’adorable Vixy. L’esprit des lieux est apaisant,  ils sont agencés noblement sans supériorité,  la chaleur des vêtements et des accessoires est mise en valeur par les boiseries et le mobilier. J’aurais pu m’installer sur le canapé, prendre une tasse thé et juste regarder. Mais il fallait sortir avant de dépenser un argent que je n’avais pas. Je retournerai chez Walker Slater.

 

walker slater

 

For me, being at Walker Slater, it’s like doing some yoga in Disneyland listening to the music of Dr. Butler’s Hatstand Medecine Band, Drew Nugent ou Patricia Hammond. It was hard for me to keep my dignity in a such stupendous place whose the benevolent and pleasant staff took great care of me. I stayed for 2 hours and a half, I came out with a three pieces tweed suit and few trifles. I also went to the Walker Slater for women where I met the adorable Vixy. The spirit of the shops is very peaceful, the rooms are matched nobly without any superiority, the warmth of the clothes and the accessoiries are enhanced by the woodwork and the furnitures. I could have sink myself int confortable couch, take a cup of tea (or a whisky) and just look around. But I had to get out before spending the money I didn’t have. I’ll go back at Walker Slater‘s.

 

Ce périple ne fait que renforcer mon amour pour les belles matières et le travail soigné, méticuleux.

 

This journey just made my love for beautiful materials and great and meticulous craftmanship stronger.

 

jump in tweed

 

Bonus : Les 7 nouveaux pêchés capitaux : la Mesquinerie, la Conformité, la Crédulité, la Laideur, la Manipulation, la Bêtise et l’Immobilisme.

Sketchbook Comix Buro – sortie Octobre

Je dédicacerai mon sketchbook Comix Buro les 10, 11 et 12 octobre au festival Quai des Bulles à Saint Malo. Le livre sortira tout juste!
Vous y trouverez pêle-mêle des croquis et des illustrations concernant d’anciens projets abandonnés, des projets en cours et à venir, sur les thèmes des lolitas, des pin-ups et des chaps : Yumeko, Scolopendre, Les Destructeurs, Champagne, Burlesque Girrrl, Fraise, Macaron et Arsenic, etc.
J’espère que vous viendrez me voir!!!! (et que le temps soit au frais parce qu’il est impossible de s’habiller correctement avec les températures actuelles, c’est que j’ai des standards à respecter moi! Naaaan mais!)

En attendant admirez mon bureau, là où tout se passe! 😉Mulder's office, not mine

3 Ambassadrices

following aliceDimanche 6 Juillet dernier a eu lieu l’élection pour l’ambassadrice lolita française. Même si ce genre d’événement a déjà eu lieu dans d’autres pays (Japon, Mexique, Argentine, Chili, Canada notamment), ce fut une grande première chez nous.

 

July the 6th saw the election for the french lolita ambassador. Even if this kind of event has already taken place in many other countries (Japan, Mexico, Argentina, Chili, Canada), it was a first for us.

 

L’élection a été organisée par les associations Rouge dentelle et Rose ruban et Le chemin de briques roses lors de l’événement Following Alice. Nous étions 4 à donner notre vote : Aoki Misako (venue spécialement du Japon à cette occasion), les présidentes respectives des deux associations soit Chloé et Laetitia, puis moi-même.
Nous avons fait un premier choix parmi 10 lolitas pré-selectionnées par Misako, seulement 3 arriveraient en finale pour la place d’ambassadrice. Ce que nous fîmes malgré le fait que toutes étaient à la hauteur de la tâche.
Nous n’avons pu prendre de décision tant chacune apportait des qualités différentes, complémentaires les unes des autres et il nous est apparu logique de les nommer toutes trois.

 

Ainsi (de gauche à droite) Mila, Fanny et Estelle sont devenues nos ambassadrices françaises.

 

Lolita ambassadors

The election has been organised by the french lolita associations Rouge dentelle et Rose ruban and Le chemin de briques roses during the event called Following Alice. We were 4 to give our vote : Aoki Misako, the 2 presidents of both associations (Chloe and Laetitia) and myself.
We took a first choice between 10 lolitas who were preselected by Misako, only 3 would go to the finale for the place of french lolita ambassador. And so we did despite the fact that they all were capable to fullfil the job.
We couldn’t take that decision as all three girls presented such different qualities, complementary skills and it became logic to declare them all 3.

 

And so (from left to right) Mila, Fanny and Estelle became our french lolita ambassadors.

 

Lolita ambassadors

Je suis dans ce milieu lolita depuis 15 ans maintenant, actif depuis 7-8 ans et c’est la première fois que je ressens autant d’enthousiasme quant à cette communauté française. Il y a deux ans, je la trouvais pourtant mal partie à voir la course effrénée aux accessoires de marques menée par certaines, à voir le site loli-secrets déborder de coups bas et de critiques agressives à l’égard d’autres, à voir une baisse de qualité des grandes marques (ce qui au final a permis aux marques indé de se faire une place donc chouette!). Je m’en suis éloigné, déçu aussi de voir les efforts de certaines toujours critiqués. Mais cette élection m’a semblé être une excellente idée et m’a vraiment donné envie de me ré-engager et d’y consacrer du temps. Je crois en nos trois ambassadrices, comme fer! Je les trouve formidables, fraîches et créatives. Et surtout responsables.

 

Lolita ambassadors

I am in lolita for 15 years now, quite active for 7-8 years and it’s the first time that i feel so much enthouiasm regarding our french community. Two years ago, i thought it was going wrong : the consumering race for more clothes and accessories from the main japanese brands, the site loli-secrets full of hate and low-kicks, the going down quality of the main brands (which was actually a good thing since the indy brands could make their own place). So i cast myself away, sad to see the efforts of some girls always crticized by the one who did nothing. This election seemed to me a great idea and pushed me to commit myself again. I believe in our 3 lolita ambassadors! I find them wonderful, fresh and creative. And above all, responsible.

 

french ambassadors

Le lolita est une telle inspiration, c’est un bol d’air pur. C’est mon punk maniéré.
Depuis quelques mois, je pense à un nouveau projet autour du Lolita : Fraise, Macaron et Arsenic. Un vieux projet qui reprend vie, qui peut prendre vie maintenant car j’ai la maturité pour le faire. J’ai parlé des lolitas adolescentes, j’ai envie des parler des lolitas adultes maintenant. J’ai écrit le scénario et en confie l’écriture à Nella Fragola (le texte sera en anglais et en français), j’en ferai les illustrations mais je ne serai pas seul à la tâche puisque ma précieuse amie Messalyn me prêtera main forte. Ce sera un projet lancé en financement participatif. J’espère que je pourrai compter sur votre soutien!

 

The Lolita is such an inspiration, a real bowl of pure air. It’s my punk with manners.
For a few months, i think about a new lolita project : Fraise, Macaron and Arsenic. It’s an old project which comes back to life, which can come back to life now since i feel more confident and mature to do it. I already talked about teenage lolitas, i now want to talk about grown-up lolitas. I wrote the scenario and asked to Nella Fragola (the text will be in english and in french), i’ll handle the illustrations but i won’t be alone for the task since i ask my precious friend Messalyn to assist me. It will be a crowdfunded project. I hope that i could count on your help!

 

following Alice

(Toutes les photos ont été prises par Nella Fragola)

Sweet Candy

sweet candy / Banti

 

Mon amie Mlle Sweet Candy, modèle pin-up, est aussi graphiste. Elle est passée à mon atelier et chez moi pour prendre des photos pour un de ses projets. J’en ai piqué quelques unes, c’est que je les ai trouvées chouettes. Je n’avais de photos de moi en train de travailler. Je ne suis pas narcissique, j’ai juste trouvé ces points de vue intéressants.

 

WIP

 

My friend Mademoiselle Sweet Candy, pin-up model by the way, is also a graphic designer. She dropped by my atelier and my place to take pictures for one of her project. I stole few of them which i found quite nice. I’ve never seen myself while working. I am not a narcissic, i just found this point of view interesting.

 

Il me reste un peu plus d’un mois pour terminer Welcome Home Johnny pour Doggy Bags. J’ai crayonné toute l’histoire et je vais passer à l’encrage, je mettrai donc des images sous peu. Ici ou sur les réseaux sociaux.

 

I still have a bit more than a month to finish the short story for Doggy Bags : Welcome Home Johnny. I did all the sketch work of the pages and i have to ink it, i’ll put some pictures soon then, here or on the social networks.

 

WIP

 

Voilà ce qui est prévu pour les sorties de cette année (sous réserve bien entendu, c’est un monde sans certitudes):

  • – un sketch book chez Comix Buro (bourré d’inédits!!),
  • – Une histoire dans le tome 7 de Doggy Bags,
  • – Fraise, Macaron et Arsenic, projet pour lequel je ferai un kickstarter ayant la flemme de chercher un éditeur et surtout pour essayer ce système. Le livre sera bilingue, anglais et français.

C’est déjà pas mal! L’année est bien remplie. En espérant que tous ces projets vous plairont! Déjà, la diversité est au rendez vous!

 

WIP

 

Here’s what is on the way this year (well… it should come out this year, it’s such a strange world, who knows what could happen):

  • – a Sketch Book with Comix Buro publishing (with many unseen works!),
  • – The short story in the 7th issue of Doggy Bags,
  • – Fraise, Macaron and Arsenic, for this project i’ll use a kickstarter, i’m too lazy to find a publisher et i’d like to try this system for once. The book will be bilingual, english and french.

It’s quite a lot for a whole year. I hope you’ll enjoy those projects!

 

WIP

Photos prises par Mlle Sweet Candy. Photo du haut : modèle Mlle Sweet Candy, Photographe Alexandra Banti.

http://melle-sweetcandy.com/

http://www.alexandrabanti.com/

 

 

Les lettres dominicales

Alors que je passe tout mon temps sur Doggybags (le titre de l’histoire est Welcome Home Johnny. C’est une histoire de mecs, ça me change sacrément!), je traine mon aquarelle lors de mes insomnies et je ne peux pas m’empêcher de chercher un peu de douceur en continuant mes recherches sur Fraise, Macaron et Arsenic.


As I spend most of my time on the short story for Doggybags (The actual title is Welcome Home Johnny. It’s a guy-guy story which a is quite new to me), I drag my waterpaints during my insomnias and I can’t help myself to look for a bit of sweetness by keeping on drawing researches on Fraise, Macaron and Arsenic.

Les lettres dominicalesJe me rends compte que j’avais disparu presque 3 ans d’internet, de mon blog du moins. Je réalise que Facebook et Twitter ne font pas tout, le blog est bien plus important. Et je suis le conseil de mon amie Elisabeth : j’écris aussi en anglais. Ces derniers temps, la France me parait petite : quitte à être sur internet, autant être un peu plus international. Ainsi, je compte bien sortir Fraise, Macaron et Arsenic en bilingue Français-Anglais. Qu’en pensez vous?

 

I realize that i vanished almost 3 years from internet, at least my blog. I also realize that Facebook and Twitter don’t handle every thing, blogs are more important. So i follow my friend Elisabeth’s advice : i write my blog notes in english from now on. These days, i find France small : if i am on internet, the least i can do is being a bit more international. That way, i also intend to publish Fraise, Macaron and Arsenic in a bilingual version french-english. What do you think about that?

Je donne quelques détails supplémentaires dans le portfolio : http://www.francoisamoretti.com/portfolio/les-lettres-dominicales/