Lady Marmelade

Tout ce temps passé dans le grand Nord avec Shauna m’a donné l’envie de ne plus poser mes bagages pendant un moment. Même si l’on peut dessiner partout, il est très compliqué d’emmener son atelier où l’on en a envie. Heureusement, l’imagination est le meilleur des télétransporteurs.

LMchine
Aujourd’hui, je vous embarque dans un tour du monde à la poursuite d’une mystérieuse Lady Marmelade, rousse, élégante et aventurière dans l’âme. De l’Angleterre victorienne au fin fond de la Louisiane vaudoue, en passant par l’Inde et ses paysages fantastiques, la voilà qui se retrouve à fuir coute que coute des fiançailles avec un héritier français. Il s’agit d’un double projet de livre(s)/exposition qui recherche actuellement des financements pour voir le jour.

logoHD

Vous avez surement vu passer ce logo dans vos fils à droite et à gauche et pour cause, leur équipe est constituée de noms qui vous seront sûrement familiers. Lucie Béluga est le fer de lance de ce projet et l’auteure du roman inspiré par une dizaine de tableaux digitaux de l’artiste Lillois Chimère. Vous la connaissez peut-être de son premier opus Cuisine Kawaii, lui ayant surtout servi à se faire des contacts dans le monde de l’édition. Peut-être ne le savez-vous pas, mais avant d’inventer des petits plats, c’est surtout un jeune padawan de l’écriture qui s’essaie à de nombreux genres. Dans l’équipe de Lady Marmelade, on compte également Leucosie, une maquilleuse croisée à la Convention Lolita, la photographe Sophie Boss et Clara Maeda que l’on ne présente plus, qui renoue ici avec son amour du costume historique. Clara va créer pour le personnage, 10 tenues sur mesures, uniques et exotiques qui représenteront 10 escales autour du globe de la demoiselle Marmelade.

LMparis

D’ailleurs, pour arriver à leur objectif, le groupe propose de gagner une des tenues en tombola ! Les autres tenues sont à la vente, accompagnées de nombreuses autres contreparties pour des dons plus modestes : tea parties, piques-niques, tombola pour une ombrelle, chapitres du livre en avant-première, cartes postales « d’époques », vous n’avez qu’à choisir ce qui vous convient ! En tous les cas, n’hésitez-pas à les soutenir, même un euro fait avancer leur quête ! Sinon vous pouvez toujours partager leur projet sur vos pages et leur laisser un petit mot. Merci à vous, je vous laisse, Shauna m’appelle.

 

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/marmelade

Violette n’est pas un personnage objectifiée, rare en bande dessinée

Les remarques de mon amie Célia sur Burlesque Girrrl (et ça m’a fait plaisir de voir que je me suis fait comprendre!):

« Oh, j’ai remarqué un truc intéressant dans burlesque girl (qui confirme le fait que ta bd est pas en mode « narration patriarchale » mais plus « je raconte une histoire sur des belles choses »).

 
c’est que du début à la fin (à part dans les passages d’effeuillage) ta bd ne sexualise pas Violette. elle est sexy, parce que c’est dans sa « nature » on pourrait dire mais c’est pas une vision « masculine » (comme on l’entend dans les medias). Elle est sexy, elle a de bonnes miches et de gros seins, mais les plans de vue sur elle sont respectueux!

 

Elle est pas objectifiée du tout!

 
A aucun moment dans ta bd elle ne prend la place d’un bel objet, mais toujours d’une personne en action (généralement dans les bd et les films, on ne voit cette façon de regarder que sur les hommes).

 
Alors sur ça je dis bravo! parce que c’est pas quelque chose de facile de se défaire de tout l’apprentissage machiste des codes de la bande dessinée, et tu y parviens bien!

 
Même en ayant un regard très respectueux c’est pas facile avec tous les codes qu’on nous impose dans les pubs, les bds, tous les medias! On est matraqués par des plans de fesses, de seins, de lèvres, de corps hypersexualisés mais seulement en tant que corps, pas en tant qu’êtres humains! Ce qui est intéressant dans ses bds, c’est qu’il présente son héroine comme on présenterais un héros: dans son entièreté, il est pas attirant parce qu’il a des seins, ou des fesses (je parle des gros plans constants qui objectifient le corps là) son corps n’est pas sexy, ELLE est sexy! C’est trèèès difficile d’arriver à spontanément créer des plans de vue qui n’objectifient pas les femmes quand on ne peux connaître -presque- que ça! « 

Merci Célia!!

 

Lux Aeterna

Expo et dédicaces

Je dédicace au festival de la BD de Rueil-Malmaison le samedi 23 mars puis les 13, 14 et 15 avril au festival de la BD d’Aix-en-Provence!

 

Je compte sur vous!

 

Vous pouvez aussi venir vous spoiler un peu le tome 2 de Burlesque Girrrl à mon exposition à Aix.
Du 29 mars (vernissage, venez hein!) au 27 avril à Vibes, 2 Rue Fernand Dol  13100 Aix-en-Provence.

 

GOOOOOOO!!!!!!!!

le prix Bulles Zik

Pour la première fois, je suis nominé pour un prix, celui de Bulles Zik!

 

j’ai besoin de votre aide si vous avez quelques secondes à perdre. Le prix Bulles-Zik commence son appel aux votes. Si vous avez aimé Burlesque Girrrl, s’il vous plait, votez pour moi! Merci mille fois d’avance!!!!
Les urnes se trouvent en bas de page : http://www.bulleszik.com/prix-bulles-zik/

 

Je croise les doigts!!!

Willem à Angoulême

Voici une récompense que le milieu de la BD vient de prendre dans la gueule.

 

Mon ami Jean Louis Mourier vient d’écrire ses pensées sur la chose et je préfère lui laisser la parole :

 

« Ben voilà, j’aime bien Willem… dans le dessin de presse, pas dans la BD.
Le festival d’Angoulême c’est encore tiré une palme dans le pied.

Le petit club des éliseurs en rond, après avoir épuisé leur stock de potes dans la BD, s’attaque aux autres qui n’en font pas.
Je ne sais pas ce qu’ils vont sortir de leur chapeau pour les prochaines éditions mais je pense connaitre les nouveaux critères d’élection:

  1. 1- Pour la contribution à l’évolution de la Bande Dessinée vers une élévation intellectuelle compensant le médiocre niveau de la BD populaire.
  2. 2- Pour l’ensemble de son œuvre à condition qu’elle ne soit pas grand public
  3. 3- Faire partie des amis du sérail ou au moins une connaissance mondaine.
  4. 4- Ne pas être scénariste ou dessinateur de BD populaire

Bref, si l’évolution du festival continue en ce sens, en 2014, Christophe Willem succédera à son homonyme, ce sera le tour de Sylviane Agacinski en 2015, puis viendront Mouloud Achour, Ai Wei Wei (pour revenir à un art visuel), Amelie Nothomb etc…

Ça ne choque que les auteurs?
Les éditeurs qui nourrissent grassement par le prix des stands le festival le plus couvert par les médias en espérant un retour médiatique, ne sont-ils pas au moins agacés par un festival qui piétine leurs productions?
Quels sont les auteur qui ont voté Willem dans un festival de BD?
Pourquoi, sauf en de rares exceptions, je suis énervé au résultat du grand prix?
Pourquoi le festival d’Angoulême ne se déroule pas dans le sud de la France en été?
Pourquoi j’écris ça au lieu de me mettre à bosser? »

Merci pour cette note Jean Louis!

l’avenir

Je dédicacerai samedi prochain, 17 novembre, à BD Fugue à Nice. Puis je serai à la FNAC Lac à Bordeaux le samedi 24 novembre!
Je serai ensuite au festival Japan Matsuri à Béziers le week end du 8 et 9 décembre.
J’espère vous y voir!!!
Je n’ai pas d’autres dates pour l’instant.

 

J’avais prévu une loooongue suite à ce billet mais j’ai tout effacé. Et c’est rigolo que je vous le dise quand même! Je voulais vous parler de la crise mais tout le monde la subit et n’a pas forcément envie d’en entendre parler plus! Sur ce, gardez le sourire!

a priori…

Voici l’illustration de couverture du deuxième tome de Burlesque Girrrl !!!! C’est avant validation de mon éditeur, donc il y a de grandes chances qu’elle soit sensiblement différente du résultat final…

 

GRRRL T2 COUV

 
Je vous rappelle que je dédicace les 31 octobre et 1er novembre à la Japan Addict de Strasbourg! C’est la semaine prochaine!!!! Je compte vraiment sur vous sur ce coup-ci…

le livre numérique…

Vous le savez les industries du cinéma et de la musique n’ont pas su utiliser internet correctement et ont vu leurs productions se faire voler. Le téléchargement illégal, même si certaines plateformes existent encore, continue. Compréhensible quand on voit qu’un album sur iTunes est toujours à 9,90… alors que le CD est à 15.

 
En passant devant une affiche publicitaire pour le dernier bouquin de J.K. Rowling, je suis allé voir son résumé et les premiers avis dessus. Et j’ai vu le prix amazon…
– le livre classique : 22,80, prix réduit, donc 24 euros en librairie.
– le livre version numérique Kindle : 15,99…
Que ce soit l’un ou l’autre, je trouve ça prohibitif.
A quoi pensent les éditeurs??? N’ont-ils pas l’exemple du film et de la musique? Sont-ils fermés à ce point? Pourquoi mettre des prix aussi élevés? On sait qu’il n’y a aucun distributeur, aucun libraire, aucun frais d’imprimerie… J’aimerais vraiment avoir des réponses, je voudrais savoir pourquoi le téléchargement est aussi cher?

 
En tant qu’auteur, je refuse de signer les contrats d’utilisation numérique de mes livres. Pour l’instant les contrats sont les mêmes que pour le livre-papier. Alors qu’on élimine (sic!) le distributeur (qui se sert comme un frappadingue!) et le libraire. Donc pas de différence pour l’auteur mais un chouette bénéfice pour la maison d’édition.
Comme le dit mon ami Bruno, c’est nous les auteurs qui sommes à la source, sans notre travail, les autres échelons de l’édition n’ont pas de boulot. Nous sommes la matière première. Mais on ne se sent pas vraiment respectés. Sauf quelques rares chanceux.
J’aime mon nouvel éditeur: ma directrice de collection, mon attachée de presse, ma responsable événementiel, mon directeur éditorial, etc sont formidables! Je suis choyé!!!! Je les adore!!! Mais il faut reconnaitre que je vivote. Ah si j’étais un auteur à succès!

 
Bon oubliez tout ça! Allez vite acheter Burlesque Girrrl! Et si vous le voyez en numérique, ne l’achetez pas puisqu’il n’est pas sensé exister!

passé et à venir

Merci à toutes les personnes qui sont venues me voir à la convention de tatouage de Nantes le week end dernier! J’y ai fait de formidables rencontres! J’aurais aimé y voir un peu plus de monde cependant…
Je serai quand même présent à la convention de Montpellier en mai 2013!!! Je vous en reparlerai bien entendu!

 

En parlant de Montpellier… je serai en dédicace dimanche prochain à l’événement burlesque organisé par l’association les Boudeuses pour octobre rose, au bénéfice du cancer du sein. Pour en savoir plus, visitez leur site, c’est par ici!!!
J’arriverai le samedi soir pour faire du dessin sur scène, et assister aux spectacles prévus. Le dimanche soir, ne ratez pas les effeuillages de Lada Redstar, Anne Thropy et bien d’autres!
Il y aura toutes sortes d’ateliers autour du corset, des nippies, de customisation de lingerie vintage, mais aussi des tables rondes, etc. Les ateliers sont unisexes! Ce qui est très rare!

 

La soirée d’ouverture le 13/10 : programme.

 

La journée du dimanche 14/10 : programme.

 

La soirée burlesque du dimanche 14/10 : programme.

 

Ce sera un événement très original et j’espère vous y croiser!