Recherches

Je continue les recherches dès que j’ai quelques instants. Ma chère cobaye Moira me sert de modèle. Chaque illustration est faite sur carnet Moleskine. Même si je trouve que le résultat est mignon, je ne suis pas vraiment satisfait.

 

Pour cette première, un croquis réalisé sur les hauteurs de Carbost dans Talisker Bay sur l’île de Skye, en Écosse. Moleskine donc, crayon rouge, des rehauts aux crayons de couleurs et fausse aquarelle réalisée sur Photoshop. J’aime cette technique même si je ne suis pas à l’aise avec ces brosses artificielles.

Mais alors, pourquoi ne pas faire l’aquarelle directement sur l’original? Parce que si un éditeur demande des modifications ce sera plus simple. Cependant, je peux toujours modifier informatiquement des couleurs directes, c’est plus long certes. Un point pour celle-ci donc.

 

lochMOIRA

Pour la seconde, croquis au crayon rouge puis rehauts au crayons de couleur et enfin couleurs Photoshop. Je n’aime pas du tout travailler sur Photoshop mais je ne vais pas avoir le choix sur le projet suivant… je vais devoir favoriser la célérité. Le compromis est difficile car je refuse de diminuer la qualité. Mon verdict est que l’image si dessous ne convient pas. Le rendus des couleurs est sympa mais ça fait bien trop artificiel.

 

MilleniumMOIRA

L’idée de cette illustration est assez potache et à nouveau reliée à ma partie de jeu de rôles. Moira est donc dans le Millenium Falcon. Je me moque un peu des selfies. Donc une illustration artificielle quelque part.

Si vous avez envie de me donner votre avis, n’hésitez pas!

5 Responses to “Recherches”

  1. Elsa

    Le décor du Faucon est parfait ! C’est tout à fait dans l’esprit Star Wars. Pour le personnage en lui-même je préfère le premier dessin qui a un rendu plus…doux et naturel…plus organique

  2. Bruno Bellamy

    Je ne trouve pas du tout que ça fasse « artificiel ». J’ai l’impression que ça te préoccupe, toi, parce que tu as (évidemment) suivi le processus en le faisant, mais le résultat final est tout simplement très joli ! 🙂
    La plus grande difficulté pour la réalisation d’un dessin (tout comme pour celle d’un scénario, d’ailleurs) n’est souvent pas de maîtriser les moyens techniques de cette réalisation, mais de parvenir à prendre suffisamment de recul pour pouvoir observer le résultat comme le ferait un spectateur extérieur.
    Autrement dit, s’accorder le droit de profiter de ce résultat sans a priori, sans porter un jugement. C’est très honorable d’être critique envers son propre travail, mais il faut aussi prendre ce recul et se mettre à la place du public, d’une certaine façon. Se remettre en question, s’auto-critiquer, est une bonne base pour avancer, bien sûr, mais s’accorder le plaisir de profiter du résultat de son travail c’est aussi se donner un petit encouragement (dans ton cas, amplement mérité) pour persévérer ! 😉